Ressourcerie, recyclerie, déchetterie : quelles différences ?

Une ressourcerie : qu’est-ce que c’est ?

Une ressourcerie est une structure de l’économie sociale et solidaire qui contribue à la réduction des déchets en offrant une seconde vie aux objets.
Une Ressourcerie met en œuvre 4 fonctions :
> la collecte
> la valorisation d’objets
> la revente dans une boutique de réemploi
> la sensibilisation à l’environnement
L’adhésion au Réseau des ressourceries garantit le respect de sa charte.

Formation pour caracteriser les dechets

Une ressourcerie : c’est une recyclerie mais pas que…

Une recyclerie permet de donner une nouvelle vie à des objets et des matériaux, par le réemploi ou la réutilisation.
Elle collecte, valorise, trie et achemine certains objets vers les filières de recyclage mais n’effectue pas elle-même de recyclage (qui est un procédé industriel).
Au Pays Basque, certaines recycleries comme Emmaüs sont des structures d’insertion par l’emploi ou d’accueil pour des personnes en difficulté.
Si l’activité de récupération-revente est assez similaire, Recycl’Arte se différencie des recycleries existantes parce qu’en tant qu’entreprise d’économie sociale et solidaire elle travaille avant tout à la réduction des déchets, avec les collectivités et les acteurs économiques engagés et volontaires (artisans, industriels, commerçants, professionnels du tourisme, particuliers, …).
Une ressourcerie met également en place des activités de sensibilisation, avec tous ses partenaires, ses clients et le grand public.

Une ressourcerie :
collecte auprès des particuliers
reçoit les dons en apport volontaire
> peut collecter les encombrants (en partenariat avec la collectivité)
> collecte certains déchets d’acteurs économiques (économie circulaire)
> favorise la réutilisation auprès d’artisans (fourniture de matériaux)
sensibilise lors d’ateliers participatifs et d’événements grand public
> propose des animations auprès des scolaires ou des salariés d’entreprises

La ressourcerie a pour mission principale de contribuer à la réduction des déchets, coûteux pour la collectivité et sources de pollution pour notre environnement.
L’objectif est donc de favoriser de nouvelles interactions entre celui qui produit des déchets et celui qui pourrait les réutiliser, créant ainsi des cercles vertueux qui limitent la production de déchets. Dans ce but, le partenariat avec les entreprises locales est recherché.
Il s’agira également d’aller ensemble vers de nouvelles façons de produire et de consommer, plus économes et limitant les gaspillages.

Et les déchetteries dans tout ça ?

La ressourcerie ne remplace pas la déchetterie, elle lui est complémentaire.

Nous pouvons y récupérer des objets et matériaux valorisables, c’est à dire qui peuvent avoir une deuxième vie en trouvant un nouvel acquéreur soit après remise en état (nettoyage, relooking, réparation, re-création) soit que l’on peut démanteler pour pièces. Cela réduit les volumes de déchets qui finissent à l’enfouissement ou à l’incinération et donc les coûts pour la collectivité.
Nous ne ramassons pas les objets destinés au rebut (hormis conventions spécifiques ou lors de débarras facturés, et nous acheminons alors les rebuts jusqu’à la déchetterie).